Le monoxyde de carbone

Qu'est-ce que le monoxyde de carbone ?

 

 

Le Monoxyde de carbone, un gaz imperceptible

Un Gaz Incolore, Inodore, Indécelable provoquant de graves intoxications :

  • Plus de 300 personnes en meurent chaque année
  • 6000 victimes hospitalisées par an suite à une intoxication au monoxyde de carbone.
  • Première cause de mortalité par intoxication en France.

Les intoxications au monoxyde de carbone générées principalement par des appareils à combustion préoccupent les pouvoirs publics.

 

Il est incolore et inodore,  il ne se voit pas et il ne se sent pas !

 

si après avoir remis votre chauffage en fonction, vous avez des maux de tête, des nausées, que vous vous assoupissez dans votre fauteuil ou que vous ayez du mal à vous lever le matin,  MEFIANCE, le monoxyde de carbone est peut-être entrain de se répandre dans votre maison. Il faut vite faire controler vos appareils de chauffage.

 

Une enquête réalisée par le gouvernement met en lumière certains points :

  • Les enfants de moins de 14 ans sont les premières victimes de l’intoxication au monoxyde de carbone(environ 27% des hospitalisations), ils sont suivi des seniors.
  • La chaudière est l’appareil qui provoque le plus d'intoxication au monoxyde de carbone et cela essentiellement en raison d'anomalies d'évacuation des gaz brûlés.
  • Dans 56% des cas, le manque d'aération augmente le risque d'intoxication lié au monoxyde de carbone.
  • 70% des accidents sont signalés au nord de la Loire
 

Deux types d'Intoxications au monoxyde de carbone

Il existe 2 types d’intoxication avec des conséquences diverses :

  • L’intoxication aiguë est la plus critique. Elle nécessite l’intervention immédiate et en urgence des secours. Elle se manifeste par des vertiges, une perte de connaissance, une impotence musculaire, et peut entrainer un coma et le décès  C’est la forme la plus violente de l’intoxication.
  • L’intoxication chronique est particulièrement insidieuse car elle empoisonne à petit feu. Elle provoque des maux de tête, des nausées, une confusion mentale. Difficilement détectable, elle s’immisce dans notre vie quotidienne et elle peut entraîner, à la longue, des troubles cardiaques ou respiratoires. Ce type d’intoxication est depuis peu pointé du doigt par des spécialistes comme perturbant le  développement cérébral des enfants en affectant notamment le fonctionnement intellectuel.

 

La LOI c'est la  LOI

C'est un danger permanent qui s'aggrave pendant la période hivernale. L'émanation du CO provient d'appareils de chauffage mal réglés (chaudière, chauffe-eau, poêle, insert de cheminée...) fonctionnant au bois, fioul, gaz ou charbon. Un appareil défectueux, une cheminée bloquée, une chaudière mal entretenue ou une aération inadéquate peut produire une concentration dangereuse et même mortelle de monoxyde de carbone.

Les familles socialement et économiquement fragiles sont les plus exposées au risque de ce type d'intoxication. Leurs appareils de chauffage sont trop souvent vétustes. Leur entretien et celui des systèmes de ventilation peut être négligé par souci d'économie ou par ignorance du danger. Il y a rarement une seule victime, mais plus souvent toute une famille, parents et enfants.

Les enfants sont particulièrement touchés et plusieurs centaines d'entre eux sont hospitalisés chaque année dans un état grave pour intoxication oxycarbonée. La tranche des 20 - 29 ans est également très concernée par l'utilisation dangereuse des petits chauffages d'appoint dans les chambres d'étudiant situées dans les combles des immeubles.

Face aux nombreux événements dramatiques causés par les incendies, nous avons examiné l'année dernière une proposition de loi de notre collègue député Pierre MORANGE, visant à rendre obligatoire l'installation de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée dans les logements, individuels ou collectifs, neufs ou anciens, afin de garantir une détection précoce des incendies et sauver ainsi de nombreuses vies.

Or, il existe sur le marché des détecteurs avertisseurs de monoxydes de carbone, du même type que les détecteurs de fumée. Il s'agit de petits appareils alimentés par des piles qui mesurent en permanence la concentration de CO dans l'air. Ces appareils, d'un coût très modeste, d'installation simple et rapide, requièrent un entretien qui se résume pour l'essentiel au remplacement d'une pile électrique.

Si l'entretien des appareils de chauffage est bien évidemment indispensable à la sécurité des utilisateurs, détecter de façon précoce toute émanation de monoxyde de carbone revêt également une priorité absolue.

Nous vous proposons donc de rendre obligatoire la présence de détecteurs de monoxyde de carbone dans tout logement équipé d'appareils ou de dispositifs de chauffage fonctionnant au gaz, fioul, charbon ou bois, afin de garantir la détection de concentration de CO et de prévenir tout risque d'intoxication par ce gaz mortel. Ainsi, les titulaires d'une assurance logement seront tenus d'installer un détecteur de monoxyde de carbone dans leur habitation et de prendre les mesures nécessaires à son bon fonctionnement.

Pour s'assurer du caractère effectif de la mesure, il convient de prévoir dans les contrats d'assurance du domicile des particuliers une obligation de transmission d'une attestation d'acquisition dudit détecteur.

En dernier lieu, il est impératif que sa présence obligatoire devienne effective au plus tard dans un délai de deux ans à partir de l'entrée en vigueur de la présente loi.

Dans son esprit, cette proposition de loi n'a pas pour objectif d'imposer aux citoyens une obligation supplémentaire mais de sensibiliser la population aux risques d'accidents domestiques et donc de sauver des vies. Dans cet objectif, elle pourrait être l'occasion de mener une large campagne de communication et de prévention destinée à sensibiliser nos concitoyens.

 

Source et plus d'informations : http://www.monoxyde-de-carbone-info.fr/



Réagir


CAPTCHA